Les vices de l’âme sont légion et pourtant, leur connaissance s’impose pour qui veut gagner la félicité éternelle et ne pas s’exposer à un châtiment douloureux. C’est en substance ce que considère Abū Ḥāmid al Ġazālī (1058-1111) célèbre penseur et théologien qui rédigea, entre autres, son non moins célèbre Iḥyā’ ‘ulūm al dīn (Revivification des sciences de la religion) et dans lequel al Ġazālī a consacré un Traité entier à la condamnation du jāh ou comment chercher la reconnaissance d’autrui plutôt que la reconnaissance divine. Ġazālī s’est intéressé à cette partie obscure de l’âme qui s’éloigne de Dieu pour se rapprocher des hommes « troquant » la satisfaction divine contre la satisfaction d’autrui. Il met en lumière la façon dont l’individu prend conscience de sa singularité et les « stratégies » et ruses auxquelles il va recourir pour s’imposer aux autres et disputer, dans le cœur de ses semblables, la place en théorie réservée à Dieu. Les analyses développées dans le présent ouvrage suivent pas à pas la pensée de Ġazālī et mettent en relief toute la dimension psychologique du musulman confronté, notamment, aux assauts de ses propres passions.

Plaire aux autres plutôt qu'à Dieu

4,50 €Prix


    78320 La Verrière, France


    Nous contacter

    • Instagram


    Informations